Habitats et espèces

Habitats et espècesLe site « Vallée de l’Adour »  a été classé principalement pour ses forêts alluviales et  de bois dur (Chênaies de l'Adour) intéressantes pour la région et ses habitats terrestres et aquatiques abritant une flore et une faune remarquable et diversifiée.
Par exemple, certaines espèces emblématiques telles que la Loutre et la Cistude d'Europe sont présentes ainsi que la Lamproie marine et la lamproie de Planer (poissons migrateurs).
Il faut noter la présence du Flûteau nageant (Luronium natans), végétal aquatique rare qui n’est connu que dans 3 des 115 sites de Midi-Pyrénées.


Les inventaires écologiques, menés par le conservatoire régional des espaces naturels (CREN) durant le printemps et l'été 2009 ont permis de cartographier les différents habitats naturels d'intérêt communautaire et les habitats d'espèces classées également comme étant d'intérêt communautaire

 

Télécharger la cartographie des habitats naturels d'intérêt communautaire

Télécharger les cartes des habitats d'espèces d'intérêt communautaire

 

Des inventaires complémentaires concernant les chauves-souris ont également été réalisés durant le printemps et l'été 2010. Ils ont permis de repérer la présence de quatres espèces d'intérêt communautaire qui n'avaient pas été prises en compte lors de la définition du site.

 

Aujourd'hui, le site compte 7 habitats naturels d'intérêt communautaire...

adour_files/pdf/natura_2000_vallee_de_ladour/Tableau_HabitatsIC.jpg

 

... et 19 espèces d'intérêt communautaire. En effet, initialement le site comptait 8 espèces mais après inventaire la Grande Alose ainsi que la Moule perlière ont été écartées et 13 espèces se sont ajoutées :

 

adour_files/pdf/natura_2000_vallee_de_ladour/tableau_especes2.jpg

Activités humaines

 

Le diagnostic humain vise à identifier les usages liés au site Natura 2000 ainsi que ceux situés à proximité immédiate et ayant une influence directe ou indirecte sur le cours d’eau et en particulier sur les habitats naturels et les espèces.

Le but est de connaitre les différents usages qui ont lieux sur le site et leur enjeux respectifs mais également de prendre en compte leurs attentes envers la démarche Natura 2000. Ils sont essentiellement analysés sous cet angle, sans remettre en cause leur bien-fondé économique.

 

 

La méthodologie utilisée pour construire ce diagnostic humain s’est articulée autour :

  • de synthèses bibliographiques ;
  • d’entretiens individuels ou en petits groupes de travail ;
  • de consultations téléphoniques ;
  • d’un groupe de travail (bureau du Copil) .

Le diagnostic socio-économique a permis de mettre en avant les activités humaines exercées sur le site, leurs besoins et leurs impacts, positifs ou négatifs, sur les milieux naturels.

 

Télécharger les cartes des activités socio-économiques

Le Diagnostic du Docob

Les inventaires et analyse socio-économique et écologique donnent lieu à un diagnostic du site "Vallée de l’Adour " et sont rassemblés dans la première partie du Docob.

Une première version de ce document, rédigée fin 2009, a fait l'objet de compléments et corrections de la part des membres du Copil durant les mois de Janvier à Mars 2010.

Il a ensuite été validé lors du quatrième Comité de pilotage le 5 mai 2010.

 

Télécharger le Diagnostic du site (partie 1 du Docob)

Le périmètre du site

Lors de l'état des lieux du site et des groupes de travail, des incohérences concernant le périmètre ont été relevées. En effet, les limites du site ont été proposées en 1997 et l'Adour étant un fleuve avec une dynamique fluviale très active, sont lit se retrouve aujourd'hui hors des limites du site Natura 2000. Par ailleurs, les inventaires naturalistes ont révélé que l'on retrouvait ponctuellement des habitats d'intérêt communautaire en périphérie directe du site.

Enfin, les membres du comité de pilotage ont soulevé le fait que certaines zones, telles que les petites parties de surfaces agricoles sur lesquelles site déborde, n'apportaient pas de plus-value en terme de biodiversité.

Ainsi, sur les 2 635ha initiaux, l'Insitution Adour a proposé d'ajouter 179ha et d'enlever 129ha.

Le site Natura 2000 représente donc après ajustement 2 685ha soit une augmentation 50ha répartie sur les 150km du site.

Vous pouvez trouver la cartographie du périmètre ajusté en cliquant ici